To Live Is To Dice

Le concept…

La collection « To live is to dice » est une gamme de bijoux réalisés à partir de dés à jouer en résine. Qu’ils soient à six, dix, douze, vingt faces ou plus, chaque dé est soigneusement percé pour être ensuite monté en pendentif, en boucles d’oreille, en bracelet… Les dés sont généralement associés à des perles Swarovsky ou en verre de Bohème de couleur assortie qui confèrent au bijou un caractère chic et féminin. Toutefois, ils peuvent aussi être déclinés en version masculine, sans perles et montés soit en pendentif, soit en porte-clés.

Quelle que soit leur forme et leur couleur, ces bijoux raviront les personnes désireuses de se détacher des sentiers battus tout en conservant une classe certaine.

Pourquoi des dés ?

Lorsque je vend mes créations sur salon, mes client.es me demandent très souvent pourquoi je choisis de travailler avec des dés à jouer. La vérité, c’est que les dés sont pour moi des objets tout à fait fascinants. Outre leur côté historique (on en trouve déjà des traces dès les deuxième millénaire avant Jésus-Christ) et leur symbolique (la hasard, la chance), j’aime la multitude de leurs formes, de leurs textures, de leurs couleurs.

En fait, je suis tombée amoureuse des dés il y a bien longtemps de cela, lorsque mon frère aîné jouait aux jeux de rôle sur plateau (ça devait être quelque chose comme Warhammer, je pense). Il ramenait bien souvent à la maison sa bourse de cuir remplie de jolis dés en tous genres, et j’aimais aller fouiner dans sa chambre rien que pour ouvrir cette bourse, y plonger ma main et faire jouer les dés dans mes paumes. Les D20 et les D10 me fascinaient tout particulièrement pour leur belle forme en diamant, mais il y avait aussi d’autres curiosités, comme des dés en pyramide (des D4) et des dés en forme de gemmes. Tout cela a imprégné mon imaginaire d’enfant, et cela ressurgit maintenant dans mes créations.

Lorsque j’ai commencé à créer mes bijoux à partir de dés, je me suis vite aperçue des milliers de couleurs et de textures disponibles sur le marché. C’était juste hallucinant ! Et moi, avec mon âme de collectionneuse, il me les fallait tous, les réunir tous, et dans les ténèbres les lier ! Il y en a des bicolores, des multicolores, des transparents, des translucides, des mats, des nacrés, des soyeux, des veloutés, des brillants, des pailletés, des flashy, des sombres… Il y en a même qui brillent dans le noir, et d’autres aussi dont la transparence laisse voir des inclusions comme des copeaux de pierres précieuses, des métaux, des perles ou des éléments naturels ! Devant moi s’est ouverte une infinité de possibilités, et mon esprit curieux de nature n’a pas pu résister.

Pour le moment, je travaille principalement avec des dés de grandes marques, tels que les Chessex ou les QWorkshop, marques que les rôlistes connaissent bien. Ils sont magnifiques, de très bonne qualité, et très variés en termes de textures et de couleurs. Le petit plus, c’est qu’ils sont très légers, à peine trois grammes par dé, ce qui équivaut à un demi-sachet de levure pour pâtisserie !

Mais je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin ! Je suis en train de réaliser mes propres dés, mes propres modèles, à l’aide d’une imprimante 3D, de moules en silicone et de résine. Donc, je vous donne rendez-vous très prochainement pour découvrir mes propres créations !

Le saviez-vous?

Le nom de la collection, To live is to dice, est tiré d’un morceau instrumental du groupe Metallica (dont je suis très fan) appelé To live is to die. Il suffisait juste d’y ajouter un c

Le hashtag

Vous qui avez récemment acquis un bijou de la collection To live is to dice, vous pouvez présenter votre petite merveille sur les réseaux sociaux grâce au hashtag #toliveistodice!

Aelis_Rond

 

Amarante_Rond

Aphrodite's aurora_Rond

 

Arrow_Rond

Atlas_Rond
AtomicAttack_Rond
Cernunnos_Rond
DKR_Rond
DevilsDance_Rond
Dusk and its embrace_Rond